Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Affaire Iacono - Le livre
  • Affaire Iacono - Le livre
  • : Christian Iacono, ex-maire de Vence, a été condamné, en avril 2009, à 9 ans de réclusion pour le viol de son petit-fils. Il a fait appel de cette décision de la cour d'assises des Alpes-Maritimes. Journaliste à Nice-Matin, Gérard Porcheron raconte son enquête menée en 2003-2004. Il rend compte du procès et de l'appel dans ses livres: Affaire Iacono - Non Papy, je n'ai pas menti. et La douleur ça ne se rêve pas.
  • Contact

Recherche

4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 11:08

Toujours plus importante et d'une provenance toujours plus large, la fréquentation de ce blog m'oblige à donner signe de vie. Ne serait-ce que pour répondre, par anticipation, aux visiteurs que je pressens encore plus nombreux dans les jours qui viennent. Plus nombreux et loin d'être tous convaincus d'assister à la matérialisation d'une profonde injustice.

Une manifestation de soutien à Christian Iacono est annoncée pour ce samedi 7 janvier au matin.
La question est de savoir combien ils seront à y participer?
J'aurais pu être parmi eux, si je m'en étais tenu aux informations collectées avant la fin de l'année 2003. Si je n'avais pas cherché à rencontrer l'autre partie. Si je n'avais pas assisté au déroulement de trois procès d'assises.
Par anticipation, là encore, je peux, sans risque de me tromper, annoncer la présence de nombreux élus locaux. Ceints ou non de leur écharpe tricolore. En tous cas enveloppés dans leur conviction fondée à l'écoute d'une seule parole. Pas très curieux les garants de la démocratie.
Je vois bien aussi un grand nombre de personnes... comment dit-on? Inféodées? Intéressées? Obligées? Courtisanes? Redevables? Crédules qui adhèrent yeux fermés à la théorie d'un complot jamais retenue. Ni par les enquêteurs ni par les médecins et psychologues ni par les magistrats instructeurs ni par les jurés de deux cours d'assises. Pas très sérieux tout ça ! Pas des champions de la remise en question, ces gens-là. Ils prouvent, s'il en était besoin, combien il est plus facile, plutôt que de s'interroger, de prêter à l'autre la faute de s'être trompé.
Et je vois bien aussi pléthore de confrères. Étrange comme cette affaire peut davantage les intéresser à chaque fois qu'elle connaît des rebondissements aux fondations toujours moins solides. Pour faire de l'audience sans doute. Et jamais l'impression d'être manipulés? Utilisés comme un bras armé contre la justice?
A chacun de se faire sa propre idée et de se demander pourquoi la crédibilité de Gabriel, retenue quand il accusait ne semble plus l'être quand il se rétracte.
Et Gabriel, au fait, sera-t-il là? Le verra-t-on s'enchaîner, comme annoncé, pour une grève de la faim aux grilles de la Chancellerie? Ou sera-t-il nulle part, comme c'est déjà un peu le cas? Surtout, où le retrouvera-t-on quand cette affaire aura épuisé toutes les péripéties imaginables?

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 21:59

Sans commentaire.
L'homme a été jugé deux fois. Par deux fois reconnu coupable et condamné.

D'autres le sont et purgent leur peine.

Après les rétractations de l'accusateur, la justice a libéré l'accusé.

Très vite, la Cour de cassation s'est prononcée.

Pas de vice de forme : le jugement a été validé.

Bienveillante, la justice a laissé le condamné passer Noël en famille. Il va être réincarcéré.

Qui peut s'en étonner?

Combien d'autres personnes, moins influentes, moins aisées, n'ont eu d'autre choix que d'exécuter?

 

 

 

Voici le lien pour voir le reportage très bien fait de France 3.Il a été rediffusé le dimanche 16 octobre 2011 et, de nouveau, il a été très apprécié. Un vrai travail de pro. Bravo! A voir et à revoir.

 

 

 

 

Le livre "Affaire Iacono, la douleur ça ne se rêve pas" est en vente sur le site Lulu.com

Pour l'acheter, cliquez sur le lien suivant:  

http://www.lulu.com/browse/search.php?fListingClass=0&fSearch=affaire+iacono

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 09:46

Petit retour en arrière pour la déposition à la barre de Jean-Luc Ployé, docteur en psychologie. Elle commence en page 126 de " La douleur, ça ne se rêve pas ".
" J'ai reçu Gabriel Iacono à mon cabinet le 9 septembre 2000. Il avait neuf ans. Il a grandi. Ca a son importance de souligner qu'il était alors un enfant. En tant que victime potentielle, il a déjà fait un parcours du combattant avant d'arriver jusqu'à moi. Je suis peut-être son dixième interlocuteur. Ca aussi, c'est important de le souligner. Il en a marre de devoir toujours répéter la même chose.
" Nous sommes avant le procès d'Outreau. On me pose une question bien précise.  Je suis chargé de dire si cet enfant est crédible. Ce qui ne veut pas dire que l'on doit prendre tout ce qu'il dit pour argent comptant. Nous ne détenons aucune vérité. Je fais des investigations sur son niveau intellectuel. Il se situe dans la moyenne de son âge. Il a une forte maturité. Elle peut évoquer un tableau post-traumatique. Il essaie d'organiser les choses. Il n'est pas suggestible. Il a les capacités et le bagage intellectuel nécessaire pour parler en son nom propre.
" Je le sais coincé dans un conflit intergénérationnel. Pour autant, il n'apparaît pas comme un enfant à qui on peut faire dire ce qu'on veut. Il oscille entre la capacité à parler, l'agacement, le repli sur lui-même, l'autodévalorisation, une autre caractéristique du vécu postraumatique.. Comme s'il disait : " Je ne suis rien. On ne me croit pas. " Il a vu l'incrédulité de sa famille. Il ne s'est pas senti soutenu.  Il a fait des crises d'angoisse. Il se trouve dans une situation anxyogène sous-jacente importante.  "

A suivre...

 

 

 

 

Voici le lien pour voir le reportage très bien fait de France 3.Il a été rediffusé le dimanche 16 octobre 2011 et, de nouveau, il a été très apprécié. Un vrai travail de pro. Bravo! A voir et à revoir.

 

 

 

 

Le livre "Affaire Iacono, la douleur ça ne se rêve pas" est en vente sur le site Lulu.com

Pour l'acheter, cliquez sur le lien suivant:  

http://www.lulu.com/browse/search.php?fListingClass=0&fSearch=affaire+iacono

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 18:06

Page 140 et suivantes de " La douleur, ça ne se rêve pas ", la déclaration du Docteur Benoît Hoestland.
Psychologue des hôpitaux à Lyon, le praticien a examiné Gabriel Iacono le 11 avril 2001.
Il explique : " Je fonctionne avec le moins d'éléments de dosssier possible. Je fais un travail de mécanicien du psychisme. Recevoir l'enfant, c'est appuyer à l'endroit où ça lui fait mal. Il en a marre de voir des experts. Il le dit. Il tolère cependant l'entretien. Il entre même en relation avec ses interlocuteurs.
" Je ne relève ni maladie mentale ni désordre cognitif. En revanche, il affiche un syndrome post-traumatique. La pathologie est repérée, identifiée. Aucun élément ne permet de dire qu'elle existait avant les faits évoqués. Sa souffrance pdychique est intense. Elle se manifeste en aval de quelque chose d'ingérable par la psyché. On est là comme dans le deuil. D'abord incrédule. Puis confronté à une émotion qu'on ne peut rattacher à rien qui vienne de nous. Il y a quelque chose d'impenseable. Qui fera encore plus de dégâts dans un cerveau en construction. Surtout naïf de toute maturation sexuelle.
" Gabriel n'a que ça en tête. Il est confronté à des réminiscences diurnes, nocturnes sous formes de pensées, de cauchemars, de pensées associées. Il est obnubilé par leurs répétitions, par la permanence de l'agression, par son propre désordre qui en découle. Tout ça monopolise la vie du sujet malgré lui. Il est soumis à une anxiété permanente. Elle génère des troubles de la conduite, notamment de l'alimentation.
" Il a aussi un sentiment de culpabilité. C'est le lot paradoxal de la victime. On l'appelle "Syndrome de Stockholm" du nom de cette propension de certains otages à dévlopper une empathie, voire une sympathie pour les geôliers dont ils ont longtemps partagé la vie. C'est le signe de la possession du cerveau de l'agressé par l'agresseur. C'est le virus qui s'introduit dans le système informatique. Ce type de blessures psychiques, consécutives à un viol est ce que l'on observe de plus grave en matière de séquelles. Les statistiques mondiales le disent. Elles désorganisent la pensée du sujet. Tout explose. Le vrai. Le faux. D'un côté l'intrusion corporelle. De l'autre, les perturbations psychiques.
" Son agresseur lui promettait la mort s'il parlait. La menace et l'acte ont conduit à une dislocation symbolique. La victime ne sait plus qui est moi, qui est l'autre. Elle ne sait plus ce qui lui appartient. Et elle ne peut rien dire. C'est un peu comme si elle parlait une langue étrangère. Comme si on ne la comprenait pas. Comme si on ne la reconnassait pas. Comme si on finissait par l'ignorer. Elle est déstabilisée. Handicapée. Isolée. Come si elle souffrait de surdité. Elle est attaquée dans ce qui la constitue.
" Chez Gabriel, on est dans la syndrome post-traumatique typique. Il exprime sa souffrance sans en rajouter. On note même une certaine rétention. Il faut venir au-devant de lui. Aller chercher. Même des choses importantes pour lui. Il se défend de sa propre souffrance. On est dans l'énonciation de signes parfaitement cohérents avec la notion de blessure psychique authentique."

La suite dans un prochain article.

 

Voici le lien pour voir le reportage très bien fait de France 3.Il a été rediffusé le dimanche 16 octobre 2011 et, de nouveau, il a été très apprécié. Un vrai travail de pro. Bravo! A voir et à revoir.

 

 

 

 

Le livre "Affaire Iacono, la douleur ça ne se rêve pas" est en vente sur le site Lulu.com

Pour l'acheter, cliquez sur le lien suivant:  

http://www.lulu.com/browse/search.php?fListingClass=0&fSearch=affaire+iacono

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:41

Les prochains articles donneront la parole aux psychologues. Notamment au Docteur Benoît Hoestland qui explique comment l'agresseur prend, par le viol, possession à la fois du corps et de l'esprit de sa victime.
Et de comparer l'agression à l'intrusion du virus informatique sur les ordinateurs.
Intéressant, vraiment. Surtout à la lumière du présent.

 

Voici le lien pour voir le reportage très bien fait de France 3.Il a été rediffusé le dimanche 16 octobre 2011 et, de nouveau, il a été très apprécié. Un vrai travail de pro. Bravo! A voir et à revoir.

 

 

 

 

Le livre "Affaire Iacono, la douleur ça ne se rêve pas" est en vente sur le site Lulu.com

Pour l'acheter, cliquez sur le lien suivant:  

http://www.lulu.com/browse/search.php?fListingClass=0&fSearch=affaire+iacono

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:19

- Votre père?
" On s'agresse mutuellement par le biais d'un blog. Il m'a déclaé la guerre. "
j'ai bien fait de garder les commentaires signés Gabriel Iacono. Et ceux de Germaine, de Robin et autre boomerang. On ne sait jamais. Ca peut intéresser déjà les lecteurs; ensuite, peut-être les enquêteurs. Et ceux qui ne sont plus lisibles par les visiteurs restent consultables si besoin.
- Vos grands-parents maternels?
" Ils m'ont renié. Pour avoir de leur nouvelles à Cagnes, je suis obligé de passer par les voisins. "
Quel culot! Quelle ingratitude! J'en connais qui vont bondir. Après tout ce qu'ils ont fait pour l'aider, le soutenir. Pas étonnant qu'ils n'aient pas vraiment envie de le voir. Ils doivent avoir besoin de souffler Rose-Mary et Gérard Siogli. D'autant que l'épisode des voisins, selon eux, s'est déroulé de la façon suivante : Gabriel passe un  long moment dans la villa proche de la leur. Ils savent qu'il y est. Il sonne à leur porte à l'heure où des personnes âgées sont, tout à fait normalement, déjà couchées.
On est là dans l'art de présenter les choses. Et, en l'occurrence, on peut dire que l'étudiant a une certaine capacité à retenir les leçons.
Et toujours à son sujet, c'est là que je voulais en venir dans cette trilogie de scènes, on peut dire qu'il conjugue parfaitement le verbe mentir au présent. La preuve avec l'histoire du blog et de " l'usurpation d'identité ". Il a, dit-il, déposé plainte. Son père aussi. Pour les mêmes faits. Et là encore, les enquêteurs n'auront aucun mal a démêler la pelote pour voir qui tient le mauvais rôle dans la comédie.

 

 

Voici le lien pour voir le reportage très bien fait de France 3.Il a été rediffusé le dimanche 16 octobre 2011 et, de nouveau, il a été très apprécié. Un vrai travail de pro. Bravo! A voir et à revoir.

 

 

 

 

Le livre "Affaire Iacono, la douleur ça ne se rêve pas" est en vente sur le site Lulu.com

Pour l'acheter, cliquez sur le lien suivant:  

http://www.lulu.com/browse/search.php?fListingClass=0&fSearch=affaire+iacono

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:02

A la fin de mon dernier ouvrage, j'évoque cette bombe que le jeune homme a placé entre lui et ceux qui l'ont soutenu. Dans sa poche surtout. En disant qu'elle lui éclatera, malheureusement, tôt ou tard à la figure.
C'était en mai. Ou en est-on six mois après?
Gabriel le dit lui-même aujourd'hui aux lecteurs de Nice-Matin.
" Je sais que je peux être condamné pour faux témoignage. "
Lucidité. Je le sais mais j'y vais. Pas d'autre choix. J'ai mis le doigt dans l'engrenage....
" Les experts se sont plantés. On leur donne trop de crédit dans ce type d'affaire. On n'enquête pas assez sur la parole de l'enfant. "
En d'autres termes dans les premiers actes de la pièce, on a eu affaire à des incapables, à des incompétents : une dizaine d'enquêteurs, trois médecins, ceux qui l'ont vu et examiné pas ceux qui ont travaillé sur papier, deux juges d'instruction, plus d'une demi douzaine de pyschologues, trois cours d'assises. Aucun d'entre eux n'a bien fait son travail. Ben, il faudra l'expliquer ça, si la justice décide de rentrer une nouvelle fois en scène. "Elle qui répugne à admettre qu'elle s'est trompée. Qui a mal fait son travail en désignant de mauvais experts. "
" A cause d'elle et de mesures injustes, je vais être obligé de passer seul ma fête préférée."
Ah bon, Gabriel ne croirait plus au Père Noël?

 

Voici le lien pour voir le reportage très bien fait de France 3.Il a été rediffusé le dimanche 16 octobre 2011 et, de nouveau, il a été très apprécié. Un vrai travail de pro. Bravo! A voir et à revoir.

 

 

 

 

Le livre "Affaire Iacono, la douleur ça ne se rêve pas" est en vente sur le site Lulu.com

Pour l'acheter, cliquez sur le lien suivant:  

http://www.lulu.com/browse/search.php?fListingClass=0&fSearch=affaire+iacono

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 10:38

C'était silence. Plus rien depuis un moment sur le blog. Plus d'apparition dans les médias. L'entracte aura été de courte durée. A peine le rideau ouvert sur l'acte 5, voilà la comédie qui recommence. Pour combien de temps. Avant le changement de décor. Avant la tragédie.
Pour l'instant donc, on est dans le risible. Dans le théâtre de marionnettes, de guignol.
Et le Gabriel qui va provoquer une surfréquentation d'un blog, dont les coordonnées ne sont pas mentionnées, m'oblige à sortir l'escopette à tirer dans les coins. Pour quelques mises au point et d'abord pour affirmer : On savait qu'il mentait. Il le dit lui-même. La question était de savoir à quel temps il fallait conjuguer le verbe. J'avais mon idée, mes certitudes. J'en ai la preuve et les enquêteurs et la justice l'auront facilement : c'est au présent. Au moins autant qu'au passé plus composé d'ailleurs qu'anterieur.
Bel effort pour un " accroc aux études" qui ne brille pourtant, ça aussi, c'est une évidence, ni par son orthographe ni par sa conjugaison et dont le chemin jusqu'à la capacité risque d'être bien long.
En attendant, on le voit, Gabriel est bien installé dans son coquet studio du centre de Nice. Quel mérite, quel courage! Travailler pour payer ses études et son loyer. Vraiment son fils pourra être fier de lui.
Il était, dit-on, "approximatif". Il est aujourd'hui " serein ". Et en parfait accord avec lui même, sans doute?
La preuve : il a besoin de changer un peu d'apparence pour n'être pas reconnu dans la rue et il s'affiche sur le journal. La logique même!

 

 

Voici le lien pour voir le reportage très bien fait de France 3.Il a été rediffusé le dimanche 16 octobre 2011 et, de nouveau, il a été très apprécié. Un vrai travail de pro. Bravo! A voir et à revoir.

 

 

 

 

Le livre "Affaire Iacono, la douleur ça ne se rêve pas" est en vente sur le site Lulu.com

Pour l'acheter, cliquez sur le lien suivant:  

http://www.lulu.com/browse/search.php?fListingClass=0&fSearch=affaire+iacono

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 16:30

Christian Iacono n'est plus accusé par son petit fils. Si sa requête en révision est acceptée et qu'un nouveau procès est ordonné, l'ancien maire de Vence a toutes les chances d'être réhabilité.
Mais pour que sa demande soit acceptée, il faudra que l'élément nouveau, à savoir la rétractation de Gabriel, soit considéré comme crédible.
Et là, il faudra qu'il soit convaincant le jeune père de famille. On n'en sera plus à faire le beau sur le journal, " dans " le micro ou sur le petit écran. Et il faudra faire en sorte de ne pas être soupçonné de faux témoignage. Sinon...
Et puis, il y a le délai. A supposer que les magistrats adhèrent à l'idée, le nouveau procès n'aura pas lieu demain. Loin s'en faut.
Et puis, des révisions, il y en a eu très peu en France.
Même les rétractations de Virginie Madeira n'ont pas suffit à faire blanchir son papa.
Cette sale affaire, comme je la qualifie dans mon premier ouvrage, n'est donc malheureusement pas terminée. L'acte 5 sera peut-être le plus long et le plus éprouvant pour les acteurs restant en scène.

Il ne m'intéresse pas. Je n'ai pas, aujourd'hui, l'intention de le raconter, un jour. Du moins pas sous la forme de mes deux précédents livres.

Par contre, j'ai celle de publier encore et encore des extraits de " Non papy, je n'ai pas menti " et de " La douleur, ça ne se rêve pas ".
Ce blog ne baisse donc pas son rideau. Ce serait faire injure à tous les visiteurs, sans cesse plus nombreux et d'une provenance toujours plus large, qui le fréquentent.
A bientôt donc.

 

 

Voici le lien pour voir le reportage très bien fait de France 3.Il a été rediffusé le dimanche 16 octobre 2011 et, de nouveau, il a été très apprécié. Un vrai travail de pro. Bravo! A voir et à revoir.

 

 

 

 

Le livre "Affaire Iacono, la douleur ça ne se rêve pas" est en vente sur le site Lulu.com

Pour l'acheter, cliquez sur le lien suivant:  

http://www.lulu.com/browse/search.php?fListingClass=0&fSearch=affaire+iacono

 

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 16:15

Acte 4 : Silence sur tous les fronts depuis les plaintes déposées pour diffamation par Philippe Iacono contre un dénommé Boomerang 06, auteur de commentaires particulièrement agressifs sur ce blog; contre sa soeur, Cécile, pour ses déclarations accusatrices devant les caméras de France 2 et contre l'émission de Béatrice Schönberg sur la chaîne publique.
L'info est connue depuis quelques semaines. Pourtant, elle ne vient pas sur la place publique. Il faut attendre le jour même pour lire dans Nice-Matin que le pourvoi formé par la défense de l'accusé sera examiné le mercredi 23 novembre 2011 par la Cour de cassation.
Deux motifs avancés, sembe-t-il pour faire annuler le jugement de février : il s'agit de dénoncer les conditions d'audition de Gabriel et d'un policier?
Etrange que tout ça ne soit jamais apparu nulle part.
La nouvelle est connue le 23 novembre au soir : le pourvoi a été rejeté.
" On s'y attendait", dira l'accusé confirmé dans sa culpabilité. "
Ah oui? Le pourvoi n'était donc tenté que pour la forme.
C'est bien ça. Sans le revirement de Gabriel, c'en était fini.
Heureusement le gamin s'est rétracté. En route vers la requête en révision. Puisque c'était là qu'il fallait en arriver. 

 

 

 

Voici le lien pour voir le reportage très bien fait de France 3.Il a été rediffusé le dimanche 16 octobre 2011 et, de nouveau, il a été très apprécié. Un vrai travail de pro. Bravo! A voir et à revoir.

 

 

 

 

Le livre "Affaire Iacono, la douleur ça ne se rêve pas" est en vente sur le site Lulu.com

Pour l'acheter, cliquez sur le lien suivant:  

http://www.lulu.com/browse/search.php?fListingClass=0&fSearch=affaire+iacono

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article