Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Affaire Iacono - Le livre
  • Affaire Iacono - Le livre
  • : Christian Iacono, ex-maire de Vence, a été condamné, en avril 2009, à 9 ans de réclusion pour le viol de son petit-fils. Il a fait appel de cette décision de la cour d'assises des Alpes-Maritimes. Journaliste à Nice-Matin, Gérard Porcheron raconte son enquête menée en 2003-2004. Il rend compte du procès et de l'appel dans ses livres: Affaire Iacono - Non Papy, je n'ai pas menti. et La douleur ça ne se rêve pas.
  • Contact

Recherche

25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 17:57

La maman de Gabriel vient de lui adresser une lettre qu'elle a souhaité voir publiée sur ce blog.

Bravo Elisabeth. Il faut qu'il sache ce qu'il inspire aux uns et aux autres, le gréviste de la fin avant d'avoir commencé. Tcaho pantin a dit son oncle...

Lettre à Gabriel
J'ai été ton plus fidèle allié, en ce sens que j'ai encaissé douze ans de crises journalières, quatre tentatives de suicide, deux fugues et diverses scarifications.
Je ne t'en ai jamais voulu, au contraire, je trouvais mon rôle de maman normal : je n'avais pas su te protéger, la moindre des choses était de t'accompagner sur ce long chemin jusqu'aux procès.
Je t 'ai amené aux diverses expertises, quand ton grand-père en demandait toujours de nouvelles.
Enfin tu as eu victoire en première instance et en appel, où ton grand-père a été condamné par deux fois. A l'unanimité pour la seconde.
Je respirais enfin : tu allais pouvoir te reconstruire avec ta famille maternelle. Tu sais, celle dont tu dis qu'elle t'abandonne aujourd'hui. Et avec ton père qui t'avait toujours soutenu.
Eh bien non... Coup de théâtre deux mois plus tard. Alors que nous commencions à revivre, tu déclares avoir menti, à cause du divorce de tes parents, qui avait eu lieu plus de deux ans avant que tu ne parles...
Tu as fait voler en éclats tous tes soutiens, de tes grands-parents maternels qui méritaient mieux comme retraite, à tes oncles, tantes, cousins, cousines, amis et journaliste qui, comme moi, ne comprennent pas.

J'ose la question qui dérange : aurais tu été acheté ?...

En tout cas, ne compte plus sur nous pour te porter encore douze ans dans le sens inverse que celui entrepris il y a si longtemps.

Je suis et reste ta maman et je m'accorde le droit de ne pas cautionner tes déclarations.

Je suis fermement convaincue que ce qui t'est arrivé est hélas vrai et je ne reviendrai pas dessus.

Elisabeth Iacono

Partager cet article

Repost 0
Published by L'auteur
commenter cet article

commentaires